Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 04 décembre 2016

Canaris Dead ? Guingamp Alive, Chapeco spirit !

2016-12-02T133142Z_1_LYNXMPECB10VT_RTROPTP_3_COLOMBIA-CRASH.JPG.cf.jpg

Tout d'abord, une énorme pensée pour une ville, un pays qui a pleuré hier ses héros tragiquement disparus.

EN AVANT CHAPECO ! Que cette infinie tristesse se transforme en énergie et que la solidarité montrée par le monde du foot se concrétise pour que votre club et ses valeurs, proches des nôtres, se relèvent de cette tragédie ! Mention à l'hommage rendu par le club qui devait les affronter, énorme respect pour l'Atletico Nacional !

Je préfère cette image du foot que les dérives nauséabondes de l'argent du foot qui risquent de nous polluer dans les jours qui viennent.

Revenons maintenant au match EAG NANTES, un match sûrement très difficile pour notre coach hier soir partagé entre deux sentiments.

Satisfaction du devoir accompli avec cette victoire logique face à Nantes.

La roue a tourné avec ce 2e but libérateur car le début de seconde période voyait Guingamp laisser Nantes revenir et se montrer un peu plus pressant.

Tristesse de voir son équipe de coeur dans un tel état, proche du néant.

La situation de son club de formation où il joué durant 6 ans ne peut le laisser indifférent et il faut bien avouer qu'à l'heure actuelle tous les voyants sont au rouge.

Outre le talent, cette équipe manque de confiance et le comportement de ses suppporters y est pour beaucoup, cette haine viscérale contre leur président plombe clairement les canaris et ils ne pourront pas se sauver tant que cette ambiance délétère perdurera...

Pour paraphraser une des imitations célébres de De Caunes : "Ce n'est pas sain" !

Je n'oublie pas que Deaux et Martins Pereira sont aussi des anciens canaris ...

Bravo à leur gardien Riou qui a "osé" aller affronter seul les supporters nantais présents au Roudourou.

Pour en revenir à notre club, j'ai été un peu décontenancé par le positionnement tactique de Diallo en première période.

Toujours impressionné par l'efficacité de Kerbrat, que dire du niveau de notre brésilien (quel joyâo !). Gros match de Salibur, une passe décisive, un but, et une énorme frayeur sur le vilain tacle subi qui aurait pu le blesser gravement ...

Bref, Guingamp a 26 points ce soir et est 4e, avec une moyenne de 1,625 point par match. De quoi être "serin" avant d'aborder la fin 2016 qui nous verra aller affronter Sainté dans son chaudron puis un Lyon revanchard en Coupe de la Ligue, tout ce ci avant de recevoir le QSG ! Le dernier nous match nous verra aller affronter Metz dans un contexte qui risque d'être spécial suite aux tristes événements d'hier soir. La citation d'Einstein prend allors tout son sens :

« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. »

 

 

 

 

jeudi, 01 décembre 2016

Brise de Nice !

Je ne sais pas s'il faut parler de Brise-Forteresse, puisque c'est cette belle équipe d'aiglons, quand même leaders du championnat, qui a mis fin à l'invincibilité guingampaise dans son chaudron du Roudourou, ou de Brise-Glace, en référence au climat en vigueur hier soir.

Toujours est-il que ce match fut superbe et que les deux équipes ont montré de bien belles choses, Guingamp aurait peut-être mérité mieux mais nous sommes tombés sur un Cardinal divin (si si j'ai osé) et il faut aussi dire que nous aurions pu prendre plus cher, notamment en début de match.

Les vaillants guingampais sont tombés, non sans lutter jusqu'au bout, sur des orfèvres de la passe qui se sont mués en défenseurs Dantesques (là encore j'ose) !

Superbe match malgré la froidure d'Argoat et il n'y a pas de honte à tomber contre une telle équipe, qui a de nombreux et sérieux arguments, ne serait-ce que le potentiel de son effectif quand vous voyez la partie réussie hier dans différentes gammes ...

Pour résumer, Guingamp n'a pas eu De Paw hier soir (Je suis en forme ce matin !).

Samedi, il faudra plumer les canaris qui se sont grillés à domicile hier soir, mais ça ne nous tombera pas dans le bec !

mardi, 29 novembre 2016

Chapecoense Champions éternels ...

Atletico Nacional, la classe, j'espère que leur demande sera entendue ...Cyc151pW8AA0J83.jpg large.jpegCybZMxFXgAAK9Ja.jpgCyc2s-pWgAERX15.jpg

lundi, 28 novembre 2016

Après les tripes à la Caennaise, la salade, niçoise of course !

Match de gala ce mercredi puisque Guingamp accueille le leader niçois, redoutable adversaire même s'il jouera sans Supermario !

samedi, 26 novembre 2016

Good Trip à Caen ?

En Avant Guingamp, privilégiez l'action à la réaction !

Toujours dans la réaction plutôt que l'action, En Avant a arraché le nul après avoir pris un but évitable sur coup-franc, Zorro De Paw a encore frappé !

lundi, 21 novembre 2016

Qu'importe le Bordeaux, pourvu qu'on ait l'ivresse du combattant !

Plus que jamais la devise rouge et noire est d'actualité : Les guingampais ne lâchent vraiment rien.

Menés 1 à 0 suite à un coup-franc très généreux de notre "ami" Tony, bloqués pendant une bonne partie du match par la tactique mise en place par leur ancien coach, les guingampais n'ont rien lâché et ont obtenu le point mérité du nul dans les arrêts de jeu.

Le mérite en revient aux joueurs mais il nous faut quand même saluer l'arrêt déterminant de Johnson sur un pénalty sifflé par qui vous savez (limite car faute commise à l'extérieur mais dans le mouvement cela peut se siffler, notamment si c'est contre En Avant ...).

Cet exploit mêlé à un sentiment d'injustice a révolté une équipe qui a été bien meilleure avec des renforts puissants et musclés (Privat et Mendy) qui ont apporté dès leur entrée sur le terrain.

Les Bordelais jouant à 10 derrière, tactique très frileuse notamment en seconde période, il a fallu jouer plus direct.

On a bien cru ne jamais y arriver, et pourtant nous avons eu des opportunités, mais la délivrance est venue de notre généreux capitaine Briand, jamais avare d'efforts (quelle santé !), qui sur un centre de Déaux a arraché le point, mérité, du nul.

Une fois encore c'est un Guingamp à réaction qui a mis En Avant nos valeurs portées à merveille par cette équipe et son coach.

Respect donc à notre équipe pour cet état d'esprit et cette abnégation quasi "génétique" et bravo d'y avoir cru jusqu'au bout.

Respect à notre ancien coach Gourvennec qui a été acclamé comme il se doit par un stade entier, respect aussi à ce public formidable !

Je terminerai en m'étonnant que les règles ne soient pas les mêmes pour les deux équipes lorsqu'un joueur se blesse : si vous jouez à Bordeaux vous reprenez de suite sans aller en dehors du terrain, si vous jouez à Guingamp on vous fait sortir et patienter avant de rentrer...

Un détail parmi d'autres, bref, inutile de s'épandre sur l'arbitrage Chapronesque ...

Dernière interrogation, quand on voit le talent girondin et le potentiel technique de cette équipe on s'étonne de leur frilosité extrême, notamment en seconde période.

J'ai rarement vu une équipe jouer si défensif, vous me direz ça a failli payer ...

 

 

 

jeudi, 17 novembre 2016

Cher Jocelyn

Te voilà déjà de retour au Roudourou.

Après ces quelques années de bonheur, tu as pris ton envol et avec ton ami Eric, vous vous êtes lancés vers de nouvelles aventures et/ou pour déguster quelques bonnes bouteilles ...

C'est avec grand plaisir que nous vous reverrons, vous êtes ici chez vous, ne vous trompez pas de vestiaire et n'entamez pas le briefing d'avant-match avec Kerbrat et Sorbon !

Vous resterez à jamais dans nos coeurs,  c'est pourquoi il est inutile de motiver vos joueurs pour qu'ils gagnent ici. Par pitié, n'altérons pas cet immense respect !

Même par gentillesse et sous le coup d'une émotion légitime, nous ne pouvons pas perdre face à toi, nous devons te vaincre pour continuer notre chemin avec notre nouveau guide Antoine !

J'espère en tout cas que le fameux Tony ne fera pas pencher la balance et que ce match sera loyal !

A dimanche, tout le Roudourou t'honorera comme il se doit !

 

 

dimanche, 13 novembre 2016

13 novembre 2016 : un an ...

Sting de rappel au Bataclan ... 

Show must go on : Rock and roll can never die !

Peu de mots, beaucoup de pensées ...

648x415_sting-bataclan-12-novembre-2016.jpg

  CxI39sXXEAAXyNM.jpg

 CxI63DXWgAEkL0i.jpg

 

 

 

dimanche, 06 novembre 2016

Pas de Pauw pour Dijon, Guingamp ne lâche vraiment rien !

Egalisation miraculeuse hier durant la troisième minute des arrêts de jeu, but de "Zorro » De ¨Pauw qui offre le point inespéré du nul à En Avant.

Notre équipe a eu le mérite de ne rien lâcher et de faire une meilleure seconde période que la première, 45 minutes initiales où nous aurions pu prendre cher, voire très cher.

Nous nous sommes faits marcher dessus, nous avions l’impression de voir des gamins jouer contre des adultes bien trop grands et puissants, notamment sur les phases de jeu aériennes où l’on a frisé le ridicule.

Revenir seulement menés 3 à 1 à la mi-temps était un premier miracle, le second a été d’égaliser en toute fin de match.

Il est à parier que coach Kombouaré les a secoués dans les vestiaires tant cela paraissait éloigné des valeurs qui sont les siennes et celles du club, indispensables dans la pratique du foot, a fortiori à ce niveau. La moutarde lui est sûrement montée au nez, et elle devait être forte !

Malgré tout, les joueurs ont donné une très belle réponse en seconde période et bravo à eux.

En ce qui concerne l’adversaire, je salue leur performance et s’ils maintiennent un tel état d’esprit et de telles valeurs footballistiques, ils devraient assurer leur maintien.  

Quand je vois le niveau de leurs attaquants, tous peu connus mais talentueux, je me dis que certains clubs, notamment un dans le Sud de la France, a vraiment eu une politique affligeante dans le management d’équipe pour se retrouver avec un seul attaquant au niveau …

Pour en revenir à En Avant, au soir de la 12e journée nous sommes quatrièmes avec 21 points !

dimanche, 30 octobre 2016

Encore une petite douceur pour Guingamp ...

Victoire méritée 1 à 0 face à Angers, très solide équipe qui a cédé en seconde période, période dominée par Guingamp, sur un but plus que symbolique de De Pauw sur une passe de Blas, tous les deux titulaires à Bastia et remplaçants ce soir.

A l'image du slogan du club, l'équipe n'a rien lâché, tout comme le joueur belge, très peu titularisé depuis son arrivée il y a plus d'un an.

Johnsson une fois de plus énorme, belle première titularisation de Didot, rentrées décisives de Blas et De Pauw.

Cette petite douceur angevine, qui contraste sérieusement avec la puissance de l'équipe, nous permet de finir un superbe mois d'octobre avec 20 points.

Ce soir nous sommes quatrièmes et, n'en déplaise à certains, j'en suis fort aise !

J'adore l'humilité des commentaires du coach et des joueurs après cette troisième victoire consécutive, malgré ce très beau début de saison (le meilleur de son histoire), on ne risque pas de s'enflammer, et c'est tant mieux !