Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 novembre 2005

P'tit expresso (revue de presse et réactions commentées)

Victoire méritée selon le site officiel du club d'Amiens. (quelques extraits de ce résumé de match)

AMIENS sans réaction devant GUINGAMP 0-2

A voir évoluer l'équipe de Guingamp, on a du mal à imaginer qu'elle est dernière au classement. Il y a de l'envie, une volonté de marquer qui surprennent beaucoup. C'est Guingamp qui ouvre le score par Fabrice Abriel qui bénéficie d'une série de maladresses dans la défense amiénoise . Il parvient à devancer la tentative désespérée de Merville et marque (24 e ). Le milieu de terrain Jouffre part du milieu du terrain et à 25m face au but, il décoche un tir extraordinaire de précision. La balle va se ficher dans la lucarne droite Merville qui est complètement médusé et ne peut rien : 2-0 (63 e ). Jusqu'au bout, Guingamp reste dangereux et mérite sa victoire, la seconde de la saison et qui plus est à l'extérieur.

LIONEL HERBET Dites, c'est bien la même équipe que nous avons vue vendredi dernier au Roudourou ?

FRANCE FOOTBALL : Guingamp, sous assistance respiratoire, a repris goût à la vie sous la forme d'un deuxième succès, décroché comme le premier à l'extérieur sur la pelouse d'Amiens (0-2). Abriel en première période et Jouffre en seconde ont eu raison d'une apathique formation picarde. Alain Ravera va peut être trouver dans cette superbe réaction des motifs d'espoirs pour sortir l'En Avant de ce guépier. Les supporters aussi !

• Alain Ravera : « Ça fait un mois et demi que j'attendais cette victoire, elle arrive à l'extérieur. On va se permettre de la savourer jusqu'à lundi. Mais il reste du chemin à faire, il y a eu beaucoup de points positifs qui vont nous permettre d'envisager la suite avec un peu plus de sérénité. Ce soir nous avons eu une bonne emtame puis nous avons su rester disciplinés. C'est un soulagement pour tous ceux qui aiment le club, et notamment les joueurs, mais il ne faut surtout pas s'enflammer. » Qu'ils viennent donc saluer leurs spectateurs qui ont fait le déplacement, ils le méritent ! lire l'article entier d'Ouest-France

Soulagement. Le mot était sur toutes les lèvres à l'issue de la rencontre dans le camp guingampais. Après une semaine difficile, la victoire décrochée en Picardie a permis de panser les plaies. Et les chants des supporters au stade de la Licorne (« On est fier d'être guingampais ») rendaient le succès encore plus doux. « On avait toujours Valenciennes en tête, convenait David Suarez. On ne veut plus jamais revivre ça ». Nous non plus d'ailleurs ! Et même s'il est resté muet, l'attaquant appréciait les qualités de « solidarité et d'abnégation de l'équipe.à poursuivre On a su trouver des ressources ». lire l'article entier d'Ouest-France

Guingamp revit
« Déjà, on n'est plus dernier ! » La petite phrase qui courait sur toutes les lèvres des Guingampais vendredi soir, après leur victoire à Amiens, montre combien Thierry Debès et ses équipiers ont mal vécu depuis quelques semaines le fait de porter le fanal. Reste à faire le plus dur : confirmer lors des trois matches encore à jouer en championnat avant la trêve. (dont deux à domicile contre des concurrents pour le maintien, Laval et Clermont) lire l'article entier du Télégramme

Les commentaires sont fermés.