Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 novembre 2005

Méforme expliquée ?

medium_robert.jpgP'tit extrait de questions adressées à Bertrand Robert. A la lecture de ces quelques réponses on comprend peut-être mieux sa méforme depuis le début de la saison. Malheureusement, comme beaucoup de jeunes footballeurs actuels, on veut tout et tout de suite. prenez exemple sur Drogba et Malouda ! Prouvez, travaillez et après partez vers de grands clubs. N'écoutez-pas vos agents. Même remarque pour le fait d'être remplaçant, la solution est de prouver à son coach qu'on a sa place, pas de vouloir quitter son club. Appréciable chez Bertrand Robert ? Sa franchise !

Si vous aviez un message à adresser aux supporters...
C'est dans ces moments difficiles qu'on a besoin d'eux...
Si vous deviez adresser un message à votre coach...
Alain Ravera passe à ce moment-là, Bertrand Robert l'interpelle et lui pose la question : Son coach lui dit de répondre : « Fais-moi jouer coach ! » Bertrand répète. Puis Alain Ravera d'ajouter : « Je peux lui transmettre un message, moi aussi · : Montre-moi que je peux te faire jouer : sois bon, marque des buts ! » (Ils sourient tous les deux).
Si vous deviez pousser un coup de gueule...
Ce qui m'énerve le plus en ce moment c'est d'être remplaçant.

Si vous deviez démentir une information à votre sujet...
C'est vrai qu'au début de la saison, je voulais partir. Le club me proposait une prolongation de contrat de trois ans. Je voulais rester. Mais leur proposition n'était pas acceptable. Je n'ai donc pas signé. Il me restera un an de contrat à la fin de la saison. Maintenant, je suis là. Mais c'est vrai que je me pose la question d'un départ si je ne joue plus.
Si vous aviez une revanche à prendre...
Ce serait de mieux jouer maintenant qu'au début de la saison. Mais cette histoire de prolongation de contrat qui ne s'est finalement pas faite, ça m'a fait gamberger. Je ne fais pas exprès de jouer moins bien pour partir.
Si vous aviez un regret...
Qu'Yvon Pouliquen soit parti. Je me sens mal à l'aise par rapport à son éviction.

Extrait du Ouest-France de ce mercredi

Les commentaires sont fermés.