Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 avril 2006

EAG REIMS 2-1, le maintien se rapproche !!

Champagne !

Pour le maintien d'EAG quasiment assuré suite à cette victoire difficile mais méritée face à une équipe rémoise peu joueuse. Des regrets aussi car, est-il utile de le rappeler, notre armada était destinée à une montée en L1. Merci au Père Noël d'avoir répondu tardivement à ma lettre ! Pourquoi donc a-til fallu attendre autant pour recruter un atout offensif (deux en l'occurence) ? Il ne faut pas avoir de regrets, je le sais, mais quand même !!
 
Ne nous voilons pas la face, il faudra renforcer cette équipe pour jouer l'accession la saison prochaine, conservons sa qualité qui nous aura été précieuse cette année, sa défense. Inutile de rappeler qu'elle a permis à l'équipe de surnager durant une longue période. Figurez-vous qu'EAG se retrouve dans les 10 premiers, fait rare cette saison puisqu'il faut remonter au soir du 16 août pour nous retrouver dans la première partie du classement !!
 
Revenons-en au match d'hier soir. Reims présentait des signes étonnants de fébrilité défensive pour la première équipe du championnat en ce domaine. C'est donc sans surprise et avec efficacité que Suarez transformera en but une occasion qu'il s'est procuré en arrachant le ballon des pieds d'un défenseur, en l'occurence Delmotte, joueur respectable à la belle carrière (9e). EAG s'est ensuite endormi, a raté le coche en ne concrétisant pas ses occasions suivantes. Le réveil fut brutal lorsque Féret centra pour Maspimby qui égalisa sur une superbe tête plongeante. Première mi-temps se terminant donc sur le score de 1 à 1, beaucoup de maladresses du côté guingampais, pêchant dans la dernière passe, à l'image de Kader Touré.
 
La seconde période démarre avec Nzigou à la pointe de l'attaque rémoise, en remplaçant de leur puissant avant-centre blessé. C'est d'ailleurs l'ancien nantais qui se procure une superbe occasion contrée magistralement par Debès. Le tournant du match, sans aucun doute, puisqu'ensuite Reims jouera le nul, et seulement ce résultat. Les remplacements effectués par Ravera, Jouffre et Sitruck en lieu et place de Racon et Robert (bien pâle ce soir), redonneront du sang neuf et de l'animation offensive à l'équipe guingampaise. Ponctuée parfois de belles séquences de jeu, cette seconde période verra notre équipe se procurer de belles occasions. La libération viendra à la 80e lorsque Sikimic, encore irréprochable hier soir, eut la bonne idée de pousser de la tête la balle prélablement arrêtée par Weber sur une action de Kader Touré. Victoire logique, même si elle fut longue à de dessiner face à une équipe qui a peu joué en seconde mi-temps.
 
Bravo, comme toujours, au kop, mais aussi aux supporters rémois présents en réservée qui ont mis une belle ambiance. J'ai oublié de vous signaler que Racon a été encore une fois très bon hier soir, son retour a coincidé avec le regain de forme de l'équipe, ce n'est pas un hasard ! Bon match aussi d'Abriel.

Commentaires

slt moi ossi je sui fan de guingamp oui sette victoire a été longue a se déssiner et en + sé suarez ki marke le 1er but et après sé milo l'ambleme d'en avant qui marque sété bo bn je sait pas si tu as msn mais je te laisse mon adresse come sa si tu as msn on pourra discuter de notre club favori lecoat@hotmail.fr

Écrit par : alexis | samedi, 01 avril 2006

Les commentaires sont fermés.