Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 mai 2006

Les photos du jour : Coucou à Cédric, Bravo à Guy Lacombe

si décrié à son arrivée et si adulé maintenant ! Une petite note qui ne concerne pas l'EAG, une fois n'est pas coutume, mais qui vous permettra de découvrir la soirée d'un "paysan" à la capitale !

De retour du Stade de France, il convient de dire que les meilleurs de la soirée ont gagné. Equipe parfaitement organisée tactiquement (les deux lignes de 4 joueurs étaient impressionnantes !), le PSG a su profiter au mieux de son début de match parfait et gérer son avance après le deuxième missile de Dhorasoo. L'OM s'en remettait trop au seul talent de Ribéry, pressé à chaque fois par au moins deux parisiens. L'un des tournants du match fut sans doute la sortie de Pagis sur un tacle "Ninja" de Bernard Mendy, qui sur l'action a empêché l'avant phocéen de marquer et l'a en plus blessé ....... La différence a été aussi faite entre les potentiels offensifs des deux équipes, l'atttaque du PSG étant beaucoup plus percutante que celle de l'OM. (Niang avançait de travers quand Pauleta et Kalou filaient droit vers le but). Un regret : que l'OM n'ait pas réussi à égaliser, nous aurions alors bénéficié d'une prolongation avec une ambiance exceptionnelle !!!! Une surprise : que le Stade de France soit majoritairement acquis à l'OM, les supporters du PSG avec qui j'ai conversé n'en revenaient pas car comme moi ils pensaient que l'enceinte parisienne serait plutôt aux couleurs du club de la capitale. Une évidence : le PSG a vite réduit au silence le public pro-marseillais en marquant rapidement par une frappe extraordinaire de Kalou ! Un constat : Le "métier" des parisiens durant un dernier quart d'heure à l'italienne, tant les joueurs du PSG truquaient et gagnaient du temps, c'était assez incroyable à voir mais finalement si efficace ..... La partie s'est aussi jouée à l'expérience, à la motivation (on peut supposer que Lacombe a utilisé le match contre la CFA2 de l'OM) et au talent, car il y en avait plus, sur cette finale, du côté parisien. Une dernière chose : que les matchs sont paisibles au Roudourou, tant il fallait se pincer à la sortie du stade pour se rappeler que l'on assistait à un match de foot, encadrés par des centaines de CRS, survolés par un hélico ........ Vive le football !

Enfin, encore bravo à Lacombe qui a remis de l'ordre dans son équipe : même les "stars" vont au charbon ! Un exemple à suivre pour EAG, durant la saison prochaine .....

Les commentaires sont fermés.