Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'oeil de Dremmwel

C'est avec curiosité que, comme de nombreux supporters, je retrouvais les sensations d'un match au Roudourou. Est-ce qu'enfin notre équipe allait faire un bon début de saison ? Comment allaient se comporter les recrues ? Quel schéma de jeu Remy allait-il mettre en place ? Autant de questions auxquelles il me paraît difficile de répondre à l'issue de ce match, tant les sentiments sont partagés .... Mieux vaut se fier à la belle seconde période !!!!

L'équipe qui a débuté hier a été celle qui s'est mise en place durant les matchs amicaux : Debès-Truchet-Martini-Leuguen-Le Lan - Shereni-Jouffre- Robert- Eudeline- Suarez- Rivière. Notre duo offensif "mercatesque" est sur le banc ainsi que Koscielny, Jean-François et Sitruk. Après un hommage à P.Y. Trémel, figure politique du Trégor et membre d'EAG, place au match. Envolée la sérénité défénsive affichée lors des premiers matchs, nos arrières ont bien du mal à trouver leurs marques. Truchet a paru quelque peu dépassé, notamment au niveau de l'engagement et notre paire centrale a flotté. C'est ainsi que notre équipe a généreusement offert un but à Ajaccio qui n'en demandait pas tant ! Passe de Shereni vers Legueun qui laisse filer la balle, Khiter profite du cadeau royal. Les 38 minutes suivantes nous permettront de découvrir un bien inquiétant visage d'EAG. Errements de la défense qui s'évertue à faire circuler la balle dangereusement, dans l'axe central ou vers Debès. Shereni récupère mais vendange quelque peu ses relances, Jouffre est effacé, Robert est curieusement oublié sur son aile gauche. La réaction provient d'Eudeline, auteur d'une bonne première période. Rivière confirme les impressions d'avant-saison, il est percutant et dangereux mais se fait encore trop prendre au piège du hors-jeu, et truque un peu trop ce qui est en sa défaveur car l'arbitre ne siffle pas alors qu'il y avait parfois réellement faute ! Suarez est bien présent et ses partenaires le trouvent et l'utilisent en tant que pivot offensif, son jeu de tête étant probant. Bref, curieuse impression à l'issue de ces 45 premières minutes bien peu encourageantes de la part de notre équipe, pêchant parfois par maladresse parfois par précipitation. Suarez a fini celle-ci sur une blessure que l'on espère pas trop sérieuse. Il a semblé en manque de confiance quand, sur une belle occasion de la tête, il a préféré passer à Rivière. Altruisme certes mais il faut aussi tenter sa chance !

La seconde période a débuté avec l'entrée de Caggiano qui a remplacé Suarez blessé. Un autre type de joueur, plus rusé et truqueur, que l'on prend plaisir à revoir sous le maillot guingampais. Dommage que certains aient oublié qu'il n'a pas le jeu de tête de Suarez, il convient donc de modifier son type de passe. L'EAG a rassuré ses fervents supporters en leur montrant un tout autre visage durant ces 45 dernières minutes. Enfin le visage d'une équipe conquérante, enfin de l'animation offensive et de la volonté, bref une belle seconde période qui aura vu EAG égaliser par l'inévitable Rivière sur un caviar d'Eudeline après une belle combinaison sur coup-franc avec Truchet. Enfin, un Robert utilisé et tranchant, que dire de la seconde période de Jouffre, si ce n'est qu'elle a été remarquable ! Les entrées conjuguées de Kader Touré et de Sitruk n'ont pas permis à EAG d'empocher les trois points qui auraient été logiques de par l'évidente domination guingampaise. l'EAG souffre, et ce n'est pas nouveau, d'inefficacité offensive, combien de centres ont été mal distillés, combien de frappes n'ont pas été tentées ou réussies ? Trop pour espérer l'emporter ......

Saine réaction d'EAG et beau visage en seconde période. Mais que penser de la première ? Sur ce match Rivière a confirmé sa forme actuelle, tout comme Eudeline et Jouffre (en seconde période). La défense a montré des signes inquiétants de fébrilité avec le seul Le Lan à son niveau. Par pitié, cessez ces passes dangereuses latérales ou en retrait !! Shereni a certes récupéré des ballons mais a commis des quelques erreurs de relance. Robert, enfin utilisé en seconde mi-temps (ou enfin démarqué ?) a été à son avantage même si certains de ces centres ont été mal distillés, alors qu'il avait parfaitement débordé son vis à vis. Caggiano a fait preuve de malice et aurait pu marquer.

2 matchs, 2 points, c'est peu et il faut vite engranger ! Surtout qu'Ajaccio, diminué par des absences, n'a pas montré grand chose ....... A signaler que Remy a vécu le match très intensément, surtout que le quatrième arbitre est venu lui rappeler que seuls trois joueurs peuvent aller s'échauffer : une nouvelle règle stupide ? Cela fait plaisir de voir un entraîneur aboyer derrière ses joueurs, pester contre leurs erreurs, les replacer, mimer certains gestes ..... Par contre le quatrième arbitre serait plus utile à voir des agressions ou des actions litigieuses plutôt que de surveiller les pieds de l'entraîneur et interdire aux joueurs de venir chercher de l'eau.... Arbitrage central brouillon .....

Dremmwel a parlé, ou plutôt écrit !!!   Cliquez sur les photos pour les voir en grand format

 

 

 

Les commentaires sont fermés.