Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 octobre 2012

horaire de m..., temps de m..., match de vainqueurs !

J'suis encore en train de me réchauffer et de me sécher !

vendredi, 19 octobre 2012

Le réveil c'est pour Caen ?

Ce soir ! Victoire 2 à 1 à Caen, doublé de Giresse.

En Avant a failli regretter son manque d'efficacité en première mi-temps durant la seconde période où ils ont été quelque peu bousculés par leur hôte normand.

Une victoire arrachée avec les tripes, logique en Normandie !

 

samedi, 06 octobre 2012

Le nul face à Laval : un moindre mal !

Au vu de sa première période calamiteuse et de son match globalement médiocre le point obtenu face à Laval est un moindre mal.

J'avoue que la composition de départ m'a pour le moins surpris puisque Guingamp alignait trois attaquants (option qui n'avait pas été probante contre Auxerre) et en plus trois milieux défensifs : Atik, Giresse et Imbula, nois trois créateurs et pourvoyeurs de ballons étaient sur le banc.

Mes craintes se sont vite avérées justifiées, EAG ne déployait aucun jeu si ce n'est que de grands coups de botte vers Fauré.

Une remise de ce dernier vers Mandanne aurait pu voir  En Avant ouvrir la marque mais c'est Laval qui a profité, une fois encore, de la fébrilité de la défense d'EAG pour ouvrir le score sur un corner.

Mais l'absence d'un des créateurs cités ci-dessus s'est cruellement ressentie ! Et que notre défense est fébrile, notre axe central étant souvent en difficulté en 1 contre 1.

Dès l'entrée de Giresse et Atik, le jeu guingampais s'enfin mis en place et avec lui l'espoir d'une égalisation qui est finalement arrivée en fin de match, sur coup-franc de Giresse prolongé dans le but par un Yatabaré qu'on n'arrête plus.

Bref un nul logique mais de gros motifs d'inquiétude de par la prestation fournie.

En alignant trois attaquants sans pourvoyeur de ballon, notre coach a mis clairement en difficulté Fauré qui ne s'est pas montré à son avantage, c'est une évidence. D''un autre côté on ne peut pas dire qu'il ait eu beaucoup d'occasions de le faire si ce n'est sur des grands coups de botte aériens dignesde matchs de 3e division de district !

Moi ce qui m'inquiète le plus c'est la fébrilité de notre défense, elle aussi est indéniable et il faudra trouver une solution d'autant que Camara aligné comme latéral s'est fait expulser (pourquoi n'est-il jamais essayé à son poste de défenseur central ?).

Je terminerai par une hommage à Einstein : "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers, je n'ai pas acquis la certitude absolue."

J'étais encadré par deux individus (heureusement à une distance raisonnable) qui ont passé leur temps à hurler (et je pèse mes mots) sur Fauré puis d'autres joueurs, c'était hallucinant et navrant d'entendre autant de fiel se déverser. J'ai même cru que François Damiens l'auteur belge de la caméra cachée allait débarquer !

Pourquoi tant de haine ?