Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 octobre 2013

Ajaccio ça rime avec Guillermo, Claudio, Diallo, Tallo, tifo, Eduardo, Fabrizio, scénario, Jo, bravo

DSCF2861.JPG








TIFO superbe du Kop rouge en hommage à Eduardo, idole du Roudourou depuis qu'il a "offert" la Coupe de France à En Avant (deux buts en finale). Superbe démarche saluée par le public guingampais et les ajacciens sur leur site officiel.      

DSCF2921.JPG

            

 

 

 

 

 

 

Ochoa, Guillermo de son prénom, a longtemps été un rempart infranchissable tant il est brillant sur sa ligne. J'ai bien cru qu'il allait nous faire un remake de son match d'anthologie contre le PSG !

882575_630899853628332_2047337794_o.jpg

 

 

 

 

 


86e minute, sur un énième centre Claudio perce le coffre-fort ajaccien sur ce superbe ciseau (photo site off de EAG). Bien vu Beauvue !

1401358_630900693628248_950872291_o.jpg

 

 

 

 

 

91e minute, Diallo arrache la victoire sur cette tête rageuse (photo site off EAG), un stade entier exulte, les guingampais n'ont rien lâché et ont fini par gagner, in-extremis !

DSCF2933.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tallo, puissant attaquant ajaccien a été un poison constant pour la défense guingampaise qui a beaucoup souffert de ses nombreux appels. Jusqu'au moment où ce joueur a souffert de crampes (pas étonnant vu son activité !) et en a rajouté tellement que son entraîneur l'a fait sortir. Sauf qu'à l'annonce de son remplacement ce joueur s'est relevé d'un bond pour protester contre sa sortie ! Tel est pris qui croyait prendre, et en rajoutant trop il s'est puni et a rendu service à Guingamp !

DSCF2945.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Fabrizio Ravanelli, bouillant coach ajaccien,  jouait sa peau sur ce match et il faut bien avouer que son équipe n'a pas été vernie sur cette fin de match qu'elle ne méritait peut-être pas de perdre. Pour l'instant, il est toujours en poste car il est clair que ses joueurs ne l'ont pas lâché, vu le match qu'ils ont fourni. au passage, je salue Debès, son adjoint, qui a joué quelques saisons au Roudourou.


Commentaires

Victoire heureuse d'EAG qui n'a pas réalisé un grand match hier soir.
Tant mieux si la chance est avec nous, mais il faut reconnaitre qu'EAG n'a rien lâché. Bravo!
EAG en haut de tableau (même si ce n'est que temporaire) voilà qui doit donner des aigreurs d'estomac à bons nombre de journalistes Parisiens!

Écrit par : patrick | dimanche, 27 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.