Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 février 2014

Soirée pourrie !

Je commencerai par remercier les instances, la ligue, l'arbitre et les délégués d'avoir maintenu ce match !

Stupidité, irrespect, idiotie sont les premiers mots qui me viennent à l'esprit et le résultat final n'y est pour rien, j'aurais de toute façon dit la même chose en cas de résultat positif pour EAG.

Paroles d'Hubert Fournier à l'iisue du match : "Je n'étais pas d'accord pour que ça se joue, on ne nous a pas demandé notre avis. L'arbitre a pris une décision que je ne partage pas, après c'est sa décision. Les conditions n'étaient pas acceptables pour un match de Ligue 1 à mes yeux.»

Voilà, et après on va nous dire que le terrain est en mauvais état, tu m'étonnes ! Quand je parlais de water-foot, j'avais vu juste. L'arbitre a choisi, on se demande comment il a pu juger le terrain jouable ?

On se demande aussi comment il a pu oublier de siffler les mains rémoises dans la surface en première période...

Passée cette colère justifiée, reste un match qu'EAG n'aurait jamais du perdre mais qu'il a pourtant perdu !

Reims : 3 occasions, 2 buts, un poteau. Et un gardien remplaçant qui sauve la baraque en toute de fin match.

Voilà toute la différence, une attaque opportuniste et efficace, un gardien décisif et j'ajouterai une défense rigoureuse.

Guingamp sait qu'en face il y a des bolides connus de tous : Fortes et Ayité.

Après avoir marqué, En Avant prend son premier but sur un contre où Lemaître est seul en un contre un face à Fortes, il rate la balle et ... but.

Ensuite Kerbrat rate son tacle; Ayité récupère le ballon, enrhume Cerdan et bat tranquillement N'dy Assembé au ras du poteau.

Bref, des regrets et un constat : il faut vite se ressaisir en faisant un résultat à Sochaux dès samedi !

A Jocelyn Gourvennec et son staff d'agir dans ce sens, en changeant quelque chose, remettre Samassa peut être une idée !

PS : bon rétablissement à Sorbon qui a manqué ce soir !

 

 

 

Commentaires

Moi ce que j'ai vu c'est surtout une attaque qui a besoin de 20 occasions pour en mettre une au fond et une défense assoupie qui a regardé jouer les Rémois sur les 2 buts. Ca aurait pu faire 3 sans le poteau.
Il faut arrêter de se la raconter. EAG est en grand danger. Ils se sont probablement (et nous aussi) vus plus forts qu'ils ne le sont.
Sur les 3 dernier match EAG ouvre le score. Sur les 2 derniers il se fait dépasser. Résultat 1 pt sur 9. Ce n'est pas normal. Limite faute professionnel!

Écrit par : patrick | dimanche, 09 février 2014

Moi je suis tenté de stigmatiser l'attitude du staff d'En avant (président et entraîneur) qui décident si c'est eux de bacher la pelouse de manière à ce que le match se joue. Or comment pouvaient-il ignorer que les conditions climatiques ne devaient pas s'arranger ce samedi. Comment surtout pouvaient-ils avoir oublié que notre équipe développe un beau jeu mais qu'il lui faut au moins un terrain acceptable pour cela. Comment ont-ils pu penser pouvoir préserver une pelouse dont la mauvaise réputation est réelle et justifiée depuis plusieurs semaines. En vérié, je crois que le staff de l'EAG ne voulait surtout pas que le match soit reporté par crainte d'être rattrapé par l'ETG et largué par Rennes. Au bout du compte ni Rennes ni l'ETG n'ont atteint leurs objectifs. Mais je suis sût que si son match avait été reporté, l'EAG aurait remporté son match devant Reims sur terrain sec. Je ne suis pas inquiet pour la suite. Il reste 14 match. Mais il convient de cesser de musarder en chemin.

Écrit par : coatkeo | dimanche, 09 février 2014

Les commentaires sont fermés.