Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 octobre 2015

De l'eau dans le Gaz puis un Tango !

Orage ô espoir, telle fut la devise du match arrêté pour cause de déluge en Corse, alors qu'EAG était revenu deux fois en score et a été, il faut bien l'avouer, bien médiocre dans le jeu et l'engagement.

Espérons que ce soir il y aura les ingrédients nécessaires pour faire trembler les filets des merlus !

Commentaires

Je viens de voir le match contre Lorient.
Le nul est mérité pour les deux équipes même si je pense que Lorient a montré une bien meilleure maîtrise du jeu.
guingamp restera une équipe moyenne tante que ses individualités ruineront les efforts collectifs ( Sankaré, Angoua et Mathis ce soir, drôle de capitaine qui multiplie les fautes) et tant que cette équipe sera incapable conserver un résultat faute de concentration. Je ne suis même pas déçu par le résultat car je pense que si Briant n'avait pas fait un exploit au bout de 20 secondes, nous aurions perdu ce match et peut-être lourdement. On est moyen cette année. Certains diront qu'au moins on se maintiendra... Je préfère penser qu'ils ont raison...

Écrit par : coatkeo | samedi, 31 octobre 2015

Je suis d'accord avec Coatkeo. Il est difficile de gagner des matchs quand on a pas la maîtrise du ballon. A 2-1, il aurait fallu conserver le ballon , le faire courir et cela Guingamp est incapable de le faire. Quand à Sankharé son attitude me déçoit, quand on a déjà un jaune on se tient à l'écart. Il pénalise son équipe.

Écrit par : jacky22 | dimanche, 01 novembre 2015

Je suis d'accord avec Coatkeo. Il est difficile de gagner des matchs quand on a pas la maîtrise du ballon. A 2-1, il aurait fallu conserver le ballon , le faire courir et cela Guingamp est incapable de le faire. Quand à Sankharé son attitude me déçoit, quand on a déjà un jaune on se tient à l'écart. Il pénalise son équipe.

Écrit par : jacky22 | dimanche, 01 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.