Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 décembre 2015

C'est bon pour le moral !

Cette soirée a commencé dans l'incertitude : allais-je assister au match ?

Rien n'était moins sûr, l'envie et le courage manquant sérieusement...

Et puis finalement basta, c'est parti, direction le Roudourou en espérant voir un match agréable.

Ce fut le cas et, au bout d'un suspense hitchcockien, En Avant s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe Moustache.

La première mi-temps fut mièvre et en toute fin de période, sur une belle opportunité de Salibur, celui-ci rate son dribble : contre niçois, numéro de voltige de Ben Arfa qui centre en retrait pour son avant-centre. Guingamp rentre au vestiaire mené 1 à 0. Au passage, quel joueur, quelle aisance chez Ben Arfa qui paraît bien au-dessus ...

Mon petit doigt me dit alors que la seconde période sera meilleure, ou plutôt la tête de Gourvennec lorsqu'il a quitté son banc pour rejoindre les vestiaires. Ceux-ci ont dû trembler à la mi-temps, ce qu'il a confirmé par la suite.

Guingamp fut effectivement bien meilleur en seconde période, mais l'égalisation n'intervint qu'en toute fin de match, Salibur marquant sur un penalty que le jeune portier niçois avait arrêté !

De la réussite pour arracher les prolongations où Nice marquera par son avant-centre qui a profité d'une largesse de marquage d'Angoua. Largesse que Mendy a provoquée en jouant de son impressionnant gabarit.

Les organismes fatiguent et c'est dur, mais Guingamp égalise sur un coup-franc de Salibur contré.

Encore de la réussite pour Guingamp, d'autant plus que Nice s'est tapé une barre (coucou à ma fille, comprenne qui pourra), direction la série de penaltys.

Lössl acclamé tel un futur héros ! Dernier penalty, notre viking prend le ballon et .... va tirer. Cette tentative mérite que l'on ne s'y attarde pas et devrait le voir se faire chambrer pendant longtemps ...

Bref, dernier peno pour Nice qui se qualifie s'il marque, et "Lössl time" oblige, notre danoir préféré l'arrête ...

Salibur, bien que claudiquant, marquera le suivant et la qualification est alors toute proche.

Nice se tape alors une nouvelle barre (après Pied durant la série) et Guingamp, l'équipe qui ne lâche décidément rien, se qualifie au terme d'une partie haletante !

Bonne rentrée de Dembélé, non je blague, je voulais dire Diallo ! Pour le premier cité, quand je me remémore le traitement réservé à Mandanne, permettez-moi de sourire, au minimum ...

Bref, une soirée tout bénéf, un moral regonflé à bloc avant le derby de samedi, pour les spectateurs mais aussi les joueurs !

Un beau cadeau d'anniversaire pour mon papa et un bonjour à la Compagnie Créole !

Ultime remarque : belle équipe niçoise avec un sacré maestro !

 

 

Commentaires

Ben moi je n'ai pas eu ce courage et le regrette aujourd'hui. :-)
Espérons que ce match ne pèsera pas Samedi prochain face aux cousins Rennais qui n'ont pas l'air en meilleur état que nos Guingampais.
Croisons les doigts mais surtout qu'ils prennent les 3 pts!!!!!

Écrit par : Patrick | mercredi, 16 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.