Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 avril 2017

Etonnant ...

Il paraît que ce soir Guingamp devait jouer un match de demi-finale de Coupe de France ...

Il me semblait que Guingamp avait dans son ADN la Coupe de France.

Notre slogan serait "tous ensemble toujours En Avant" ?

Tout ceci n'a été qu'illusion ce soir où nous avons été indignes de notre belle fiancée.

Nous n'avons rien montré, rien osé et reproduit les matchs mous dans le jeu et l'envie que nous faisons depuis le début 2017. Que de déchets dans les passes, que de joueurs arrêtés, quel jeu pauvre et totalement inoffensif !

Je ne suis même pas déçu, si ce n'est de la manière, nous ne méritions pas d'aller en finale, vraiment pas (heureusement que le gardien angevin arrête le penalty inexistant sifflé en notre faveur en toute fin de match ...

Enfin, ça nous évitera de prendre une raclée contre le PSG en finale ...

J'avoue que cette deuxième partie de saison m'inquiète quelque peu dans l'optique de la saison prochaine !

Je terminerai par une citation du cèlèbrissime Brice de Nice à laquelle je n'ai pu m'empêcher de penser durant ce match : " Tiens je m'emmerde ".

C'est tout dire et j'ai presque honte de l'avouer ...

Ah j'oubliais, Bravo Angers et bonne chance pour la finale et bravo aussi au Kop Guingampais, le seul au niveau ce soir !

Bon, on ne va pas jeter le bébé et l'eau du bain, notre coach et nos joueurs vont être verts de rage pour le match de samedi, ils nous doivent une revanche !

 

Commentaires

C'est pas faux

Écrit par : nominoë29 | jeudi, 27 avril 2017

Il n'y a plus de jus dans cette équipe. J'ai l'impression que la saison de l'EAG s'est terminée un soir de décembre (victoire contre le PSG). Ce qui aurait put être une grande saison, sera une "bonne" saison. La saison prochaine commence déjà et finir celle-ci sur une bonne dynamique est essentielle. Concernant le match de ce samedi, je dis merci Johnsson. Et que l'on nous parle souvent de la côte de Salibur, Marcal, mais que dire d'IKOKO, qui lui aussi fait ses matchs. C'est un peu tôt pour faire le bilan de la saison, mais l'attaque pose question ! Gros chantier en perspective.

Écrit par : Serge | dimanche, 30 avril 2017

Écrire un commentaire