Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2 à 1 à Lyon : il y a de quoi se les bouffer en quenelles !

Y-a-t-il une justice divine ? A t-on payé la victoire "arrachée" contre Strasbourg ?

Je ne sais pas, mais le scénario s'est inversé "grave" cette après-midi à Lyon où nous sommes battus 2 à 1.

Au vu du match, c'est inespéré pour l'OL et plus que frustrant pour En Avant qui a largement dominé son adversaire du soir.

Mais pendant que nous enchainions les occasions ratées ou arrêtées par leur gardien, deux éclairs ont suffi à Lyon pour nous battre.

Deux éclairs mais aussi deux largesses défensives de notre défense centrale, constat somme toute assez fréquent depuis ce début de saison.

Vous me direz, si on marquait la moitié de nos occasions, on n'en parlerait pas ...

"Faut pas Gâcher" ! Guy Roux Spirit dans les Guignols pour ceusses qui ne connaissent pas, à Googliser !

Bref, vos quenelles, vous les voulez à quoi ?

Commentaires

  • Ce sera à la sauce aigre-douce pour moi !
    Quel match frustrant !
    Une terrible leçon d'efficacité.
    Kerbrat un peu inquiétant en ce début de saison.
    Bravo pour pour tes chroniques.

    Yann

  • Largesses défensives pas si récentes que ça. Le duo de la défense centrale s'essouffle au risque de blesser les kerbratophiles.
    Sinon le mal habituel guingampais, l'efficacité mais ça je pense que ça restera la signature maison. C'est fou mais impossible de m'enlever ce souvenir du match matrice contre l'inter de Milan. Summum de l'inefficacité.

    Sinon j'espère voir Benezet débuter un match cette saison

  • Je m'inscrit en faux sur les remarques au sujet de Kerbrat. Si vous regardez avec un peu de recul les actions des buts vous vous apercevrez que lorsque Kerbrat est pris en défaut c'est dans la zone du central gauche. Zone ou il vient en renfort pour combler les lacunes de son binôme. Du coup le temps de quitter sa zone lorsqu'il voit que le trou est fait il arrive forcement avec un léger retard. Ce n'est pas parce qu'il est le dernier a être passé qu'il est en tord...
    Mon inquiétude porte depuis la saison passée sur Sorbon tant défensivement que dans la relance...

  • Difficile de dissocier Kerbrat et Sorbon. Cette paire a toujours été très cohérente. Je n'incrimine pas plus l'un que l'autre.
    Je sens juste moins d'impact même si l'envie est certainement toujours là on le sait.

Écrire un commentaire

Optionnel