Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ca fait désordre ...

Les joueuses d'En Avant ont fait grève et ne sont pas entraînées alors que la sélectionneuse de l'équipe de France de foot féminin était venue les voir.

Du coup, Desplat le président les a mises à pied et ce sont les U19 qui ont joué la Coupe de France hier contre Brest, défaite 3 à 0.

Je ne connais ni les tenants ni les aboutissants de cette action mais si j'étais révolté par celle qui avait été faite par les Bleus, un véritable scandale, je pense que par cette action forte les joueuses ont voulu attirer l'attention sur leur situation.

Il y a tellement d'argent dans le foot masculin (et si peu dans le foot féminin), alors quand on lit que les joueuses se mettent en grève pour leurs salaire et conditions de travail, ça peut paraître plus que légitime.

En tout cas ça interroge et cela donne une sacrée mauvaise image au club qui aurait peut-être du respecter plus les joueuses qui portent nos couleurs.

C'est ainsi que je vois les choses, en tout cas on en peut pas les taxer de pourries gâtées par l'argent !

Elles sont peut-être à la pointe d'un combat plus général au niveau de foot féminin qui demande juste à pouvoir travailler dans des conditions décentes ?

Oui, vraiment cela fait désordre et en tout cas si elles voulaient attirer l'attention sur leur situation, c'est réussi, espérons que cette affaire se résoudra dans la sérénité, car c'est un geste très fort qui a sûrement une légitimité ...

Commentaires

  • Bonjour,
    Effectivement je suis tout à fait d'accord avec ton post.
    Ce qui m'a profondément déçu, c'est le discours très "petit chef inflexible" tenu par B.Desplat. Ce, d'autant plus qu'il nous avait tenu lors de l'AG Kalon dans la tribune Patrick , un discours vibrant sur le rôle social de l'EAG depuis toujours. Il me semble qu'il faut se l'appliquer à soi même. Ses sorties sur le fait qu'il allait trouver et sanctionner les meneuses m'a mis très, très mal à l'aise. Et je ne comprends d'ailleurs pas que les filles restent à St-Brieuc au lieu de profiter des installations de l'EAG...
    Bref gros loupé du président sur ce coup là.

  • Moi ce qui me gonfle, c'est que l'EAG n'a pas forcément la paternité de cette équipe féminine que l'on doit plutôt au stade briochin. Il serait bien aussi de rendre césar etc etc...
    derrière faut assumer et assurer.

Écrire un commentaire

Optionnel