Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En Avant en vie ou Envie d'En Avant ?

Une remarquable équipe d'En Avant, dans l'envie comme le jeu, a surclassé son adversaire du jour dans tous les domaines et a perdu sur un ou plutôt des coups du sort. Asphyxiant les rémois d'entrée par un pressing impressionnant, montrant de l'envie dans le jeu et la volonté d'aller marquer, En Avant n'a pas scoré et s'est fait punir sur la première occasion de Reims. De retour des vestiaires, Guingamp a encore plus pressé son adversaire et multiplié les occasions franches, sans succès. Même réduits à 10, les guingampais ont continué à pousser et au coup de sifflet final ils sont sortis sous les vivas de leurs supporters tant il n'y avait rien à leur reprocher malgré cette défaite.

Bon, certains d'entre vous se demandent si j'ai été corrompu par le club qui m'a enfin offert un poster géant de ma photo à coté du Komgal ou, en avant-première, le tout premier roman collaboratif dédicacé d'anciens d'En Avant : "Au fond du trou" (j'en imagine qui vont manipuler à loisir les sens possibles du titre ...".

D'autres ont pris de mes nouvelles, appelé les services d'urgence ou de police craignant un abus possible de verveine de terrassier ou alors que j'ai trop fumé de poils d'artichauts.

Eh bien non, c'est simplement ce que j'aurais aimé écrire sur notre équipe, la vérité est tout autre malheureusement ...

Pour un non connaisseur des 2 équipes qui aurait assisté au match hier soir, gageons qu'au vu de la détermination affichée il aurait cru que c'était Reims qui jouait le maintien hier soir.

En affichant aussi peu d'envie et de volonté offensive, en ne montrant rien, En Avant s'exposait à une occasion adverse qu'elle lui a offerte sur un plateau par l'intermédiaire de notre malheureux capitaine Kerbrat, le jeune rémois ne se priant pas pour crucifier notre gardien. Pas décisif sur le coup, il le fut quelques intants plus tard pour éviter un 2 à 0 qui aurait été fatal juste avant la pause (là encore, capt'ain Kerbrat avait pris le bouillon, à sa décharge mettre Eboa Eboa comme latéral droit n'est pas non plus un choix probant, il ne l'a jamais été).

Que dire de cette première mi-temps indigne d'une équipe qui joue sa survie, si ce n'est que je me suis vraiment demandé pourquoi Bénézet n'était pas là, il aurait pu apporter un allant offensif inexistant, une créativité totalement absente ...

Revenus des vestiaires avec un double changement "surprise" laissant Deaux et Kerbrat au vestiaire, EAG a enfin montré un visage offensif et aurait pu, du marquer. Mais, une fois encore, l'équipe adverse a, elle, un gardien qui fait la différence ... Et nous, aucun attaquant qui la fait.

Alors quand ensuite vous avez Djilobodji qui, peut-être bousculé juste avant, envoie un mawashi-geri en plein nez de l'adversaire, et ben vous vous retrouvez à 10 et là c'est plié.

Vous espérez un sursaut pour au moins arracher le nul et vous vous rendez-compte que ceux qui se dépouillent jusqu'au bout ce sont vos adversaires du jour, dont l'infatigable latéral gauche.

Alors oui, une fois encore Guingamp n'a pas été verni, une fois encore l'arbitrage n'a pas penché en sa faveur (le 7 devait prendre un second jaune et être expulsé, la VAR (dire Vraie Arnaque au Roudourou, ne nous pas fait obtenir un penalty qui aurait pu être sifflé) mais bon au final c'est En Avant qui a donné la victoire à l'adversaire, il faut bien se l'avouer.

On n' a pas vu des mecs morts de faim, une équipe qui cherchait à gagner, les vrais guerriers étaient en face, je recrute tous les jours leur 9, un vrai poison à qui je souhaite bon rétablissement, il m'a fait penser à Emi, joueur disparu qui donnait tout. On a vu ce qu'était une vraie équipe, avec des mecs qui donnent tout et étaient bien plus agressifs et rapides que nous l'étions. Pour preuve, la réaction de Guion à la fin du match  :  "On a fait énormément de sacrifices, on a eu beaucoup de générosité. On a montré que nous avions un groupe de qualité, avec de grosses valeurs."

J'eus aimé pouvoir lire la même chose de nos joueurs !

Alors oui, nous sommes derniers parce qu'au final nous le valons bien, nous nous plombons nous mêmes, nous ne jouons pas pour gagner, nous n'avons aucun joueur décisif. La maintien ça s'arrache et quitte à descendre autant que ce soit avec les armes à la main !

Avis sûrement partagé par bon nombre de spectateurs présents hier soir, certains ont sifflé en fin de match et pas que pour l'arbitrage, d'autres ont scandé Bénézet, peut-on leur donner tort ?

Alors oui, il faut malgré tout encore y croire mais il nous faudrait des actes et voir un match plein d'une équipe qui joue vraiment sa survie sur chaque ballon, qui cherche à gagner !

Par ailleurs, ne serait-il pas bénéfique que certains joueurs puissent réellement souffler et que la mise au placard de Bénézet cesse, peut-on vraiment se permettre ce luxe, cela a quand même été un des seuls joueurs décisifs de notre effectif et on s'en passerait  ? JG ne veut que des joueurs concernés par le maintien, certains ont visiblement trompé leur chef ... Je ne sais sûrement pas tout mais bon, on a vu qu'un des joueurs qui avait des soucis avec notre coach aux Girondins brille actuellement à Montpellier ...

A mon humble avis, au vu du jeu bien pauvre développé à domicile, se priver de Bénézet revient à jouer avec un handicap, vous me direz c'est la marque de fabrique de cette équipe cette saison qui est à sa place mais a quand même la chance énorme de ne pas être distancée ! C'est déjà quasi-miraculeux, il faut que l'on saisisse cette chance !

PS : je serai présent pour la demi face à Monaco mais ne serai pas surpris que le stade ne soit pas plein, tarif oblige ... Pfff décidément ...

 

 

 

Commentaires

  • Que rajouter de plus ?
    Tout est dit. Le pire c'est qu'on va encore dire que les choux fleurs ne sont pas cramés et que nous sommes à un crampon de nos adversaires.
    Mais avez vous vraiment le sentiment d'avoir une vraie équipe ou du moins un groupe uni et soudé ? On aligne des individualités comme ça mais ce ne fait pas un groupe.
    C'est ce qui me gêne le plus en fin de compte, cette impossibilité à m'identifier à cette équipe qui s'éloigne de plus en plus de l'esprit du club où l'on sent que les mecs sont déjà partis pour la plupart.
    Bordel cet intersaison et l'affaire Briand aura tout flingué.
    Concernant Benezet, il ne fait pas assez d'efforts ? C'est risible. Je me dis que les coupes permets à l'équipe de ne pas totalement imploser.
    Problème profond de vestiaires, animosité entre joueurs ? La question se pose

  • Bénézet et vite. Peut être que ceux qui donnent tout à l'entrainement la semaine sont ensuite cramés le samedi quand arrive l'heure du match???
    Comme je l'avait déjà écris sur votre Blog, j'ai assisté au stage d'avant saison à Pornic. La faiblesse technique d'Eboa-Eboa m'avait sauté aux yeux et particulièrement lors du match amical contre Cholet. C'est un stoppeur à l'ancienne (au mieux). Alors quand on le met sur un côté, c'est risible ou affligeant...
    Je vais faire un crime de lèse majesté mais, sur la compo de samedi, remplacez thuram par Bénézet, Phiri par Didot et Eboa par Larsson et je vous fiche mon billet que le résultat ne sera pas le même.
    Vraie Arnaque au Roudourou, j'adhère d'autant plus que ce n'est pas la première...

  • Dremmwel à tout vrai! pauvre équipe sans fond de jeu, passes en arrière en permanence! pas de buteurs! devant ma télé, à chaque passe vers Roux , je gueule ! balle perdue ! c'est peut-être le moment:

    http://www.footmercato.net/liga/transferts/l-om-peine-a-se-debarrasser-de-la-paire-germain-mitroglou_246483

  • Il est 21H37, Monaco à 10 mène 2-0. quelle que soit l'issue du match, virez moi Gourvennec et tous ses choix qui me font halluciner et qui, manifestement, se donnent à fond à l'entrainement....

  • Après la victoire de ce soir, je parie pour un titre comme
    EAG est resté maître dans son JARDIM

    on verra ce que Dremmvel va nous pondre.....................

  • J'arrive pas à m'extasier avec cette coupe en bois. J'adhère vraiment pas

  • Bonjour,

    Je pense que les joueurs de Jocelyn Gourvennec ont été plutôt malchanceux pour ce match. D’ailleurs, cette défaite n’arrange guère la situation de Guingamp. Le club guingampais compte seulement 22 points en 29 matchs de Ligue 1 cette saison.

Écrire un commentaire

Optionnel