Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • EAG 2018/2019 : Marre / A bout

    92e minute à Lyon, tête de Roux pour égaliser : barre transversale.

    Comme lors du match précédent contre Lille.

    Fékir nous a encore collé un but fantastique.

    Le résumé de la saison pourrie d'En Avant où on manque de chance, cruellement. Non seulement, on ne claque pas nos occasions mais en plus on transcende les stars adverses qui nous marquent de splendides buts, quand on ne se punit pas nous-mêmes en prenant des buts casquette ...

    Certes, ce classement est mérité du fait de nos insuffisances récurrentes mais bon si vous ajoutez aux arguments développés ci-dessus l'arbitrage et notamment la V.A.R. : Vraie Arnaque au Roudourou, là encore on a sacrément morflé et sans être paranos; je pense qu'en ce qui nous concerne ça ne s'est pas équilibré cette saison ... Ca a commencé par un "Turpinage" contre le PSG et depuis ça enchaîne, je pense aussi que nous n'avons pas assez d'influence pour faire pencher la balance, Bertrand n'est pas Jean-Michel ...

    Bref, tous ces constats m'ont amené à consulter car même si nous sommes à notre place du fait de nos insuffisances, il faut qu'à un moment la roue tourne !

    118015510.jpg

     

    Lire la suite

  • Opération maintien : "Mission Impossible"?

    La suite de ce film en plein tournage (les premiers titres envisagés étaient "Peur sur la ville" ou "Descente aux enfers") enregistrera un scénario riche en février où il nous faudra des "Bad Boys" et avoir "L'âme des Guerriers"et surtout pas des "Bronzés" ou des "Charlots" déjà vus et revus cette saison  :

    Réception du 2e aujourd'hui et une triplette d'acteurs qui viennent du film "FLASH", espérons que ce sera "L'Ile au Trésor" et pas "Tempête de boulettes géantes" pour nos acteurs

    Déplacement chez le "Roi Lyon", club de "L'Artiste" et d'autres acteurs du film "Champions"

    Trois jours après : déplacement à Bordeaux ("Vin cre ou Mourir") où nous pourrions avoir un scénario digne de "Vengeance dans la Peau" avec en face l'acteur de "Judas", "Trahisons", il aurait participé à "Sextape" également.

    Trois jours après : réception d'"Angers Immédiat" avec un hommage à "la dernière chance" et des possibilités d'y intégrer quelques soupçons de  "Pour qui sonne le glas" ou de "Rédemption".

    Bref, Pour Guingamp février s'annonce comme "Impitoyable",  "la somme de toutes les peurs", "Ascenseur pour l'échafaud" ou "Retour vers l'enfer". A moins que l'on puisse citer "Miracle" ou "Terminator Rennaissance" !

    Enfin, on ne va pas en faire un film, d'autant que dans tous les stades de France, une pensée émue pour nos amis nantais, on va diffuser avec émotion EMI "Coeur de champion".

    Au final, ce fut 'La peur", "L'ennui', "La scoumoune", "Un jour sans fin" et au final un "Labyrinthe" dont on ne trouvera pas l'issue pour un quadi inéluctable "Au revoir les enfants".

    On n'a pas joué, pris un but puis égalisé mais but refusé pour hors-jeu, main lilloise mais pas peno, tête de Roux repoussée par Maignan sur la barre, et au final Rebocho à la rue tout le match (mais il joue beaucoup, trop d'ailleurs) provoque un penalty dans les arrêt de jeu, score final 2 à 0 (mais en face c'était pas le Dynamo de Boloï mais le second du championnat !), le résumé de la saison pourrie de l'équipe qui va descendre en ligue 2. C'est presque fini, alors jouez, il n'y a vraiment plus rien à perdre et préparez la saison prochaine tout de suite en gagnant des matchs !

     

  • Le Lyon a dévoré Guingamp !

    Défaite 2 à 1 contre Lyon, rien à dire nos clubs ne jouent pas dans la même catégorie et certains adversaires sont même des mutants : Ndombélé, Fékir et le surpuissant Dembélé.

    Nous on a joué avec une équipe remaniée et ne première mi-temps on avait l'impression d'être à 9 ou 8 contre 14 !

    Il y a eu du mieux en seconde période avec les entrées de Mendy et Thuram et les sorties de Roux et Rodelin.

    Quel régal de voir des joueurs d'un tel talent, à signaler que Fekir et Dombélé sont sortis sous les applaudissements du Roudourou.

    Rien à dire si c'est qu'il n'y a rien d'infâmant à être éliminé 2 à 1 par une telle équipe.

    Gros match de Johnsson et beau retour de Bénézet.

    Un petit mot sur l'arbitrage ; comment le même arbitre peut-il mettre un jaune à Eboa Eboa pour une faute inexistante sur Fekir et laisser Marcelo faire du judo à deux reprises sans avertissement ?

    Allez il est temps que je Coupe, place à une autre grosse équipe dimanche au Roudourou : réception de Lille, ça fait peur !