Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les cinq dernières minutes ...

    était un épisode policier qui a été longtemps diffusé et dont l'intrigue policière se dénouait à la fin ...

    Hier soir aussi, le suspense a été intense et le match s'est joué à la 94e minute, instant où Monaco a égalisé, et nous a fait perdre 2 énormes points dans la course au maintien, espérons que cela ne sera pas fatal !

    Tout d'abord, une remarque et un coup de gueule, comment l'arbitre a pu nous coller 5 minutes d'arrêt de jeu, alors qu'on a vu des équipes jouer le béton cette année au Roudourou, truquer de façon délibérée et nous n'avons alors eu que 2 ou 3 pauvres minutes ?

    Il est clair que ce temps a augmenté les chances de Monaco d'égaliser ... J'avoue que l'arbitrage de M. Bastien m'a laissé pour le moins dubitatif... Quelques petits détails répétés mais quelque peu génants, notamment les fautes sifflées pour Monaco, de façon assez récurrente même lorsque c'était, par exemple, Glick qui tenait, enserrait l'un de nos joueurs (une action sur Bénézet notamment).

    Alors oui, c'était le même arbitre que celui du match PSG EAG en coupe de la ligue (qui nous avait sifflé 3 pénos, tous trois sifflables) et j'ai quand même eu la sensation qu'il nous arbitrait à charge hier (pour nous faire payer l'affront terrible d'avoir sorti le PSG ?). Et j'avoue que dernièrement certains arbitres dégainent à la vitesse des biscottes lorsqu'un guingampais fait faute. Pour info, j'ai aussi vu que Djilobodji aurait pu prendre cher sur une semelle ...

    Roux prend un gris coup de coude en finale, pas de carton, à côté de ça Thuram lui prend un rouge et 4 matchs pour un coup à l'estomac sur une provocation de Congré. J'avoue que dès le début de saison, et ce but refusé contre le PSG, les ennuis ont commencé et depuis on paye un lourd tribut, la VAR étant à charge contre nous, ou les mains jamais sifflées pour nos adversaires...

    Cela n'explique pas notre faiblesse, notamment offensive, mais fait partie d'un package dans notre saison bien nase et coûte, au final, bien cher !

    Mais bon rassurez-vous, je garde ma lucidité et si le scénario est cruel, l'égalisation monégasque est logique tout comme le score, il n'empêche que les cinq minutes ont été un plus indéniable et nous avons fini par craquer.

    Je félicite nos joueurs pour leur gros match d'hier, le troisième en une semaine, après une finale perdue aux penos après l'avoir quand même dominée, un non match à Montpellier en milieu de semaine.

    Oui, cela fait deux scénarios bien pourris en une semaine, trois si l'on ajoute le splendide cadeau des lyonnais aux dijonnais.

    Rien ne nous sera épargné cette saison et pourtant on peut encore le faire, si l'on réussit à se maintenir après une saison aussi pourrie, j'avoue que ce sera un truc de ouf !

    Espérons que la roue tournera un jour, et que tous ces faits négatifs stimuleront un effectif qui a encore ses chances, notre coach y croit dur comme fer semble t-il !