Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Quel Bazardevic !

    Je comptais vous parler du match d'hier où Phaeton a permis à Guingamp d'arracher le nul 2 à 2 à Nancy.

    j'aurais alors abordé la double boulette de notre gardien danois qui était déjà passé grave à travers lors du premier match...

    Je n'aurais pu passer sous silence la grave blessure de Félix Eboa Eboa...

    Eh Bien non, voilà que vers midi, j'ai appris que Didot était remplacé par Bazdarevic !

    En Avant le cirque permanent !

    Petit historique rapide : Notre cher Président confirme Kombouaré malgré des signes inquiétants puis doit s'en séparer (pas gratos !) et rappelle JG sous les conseils avisés de NLG. Opération sauvetage ratée, on pensait voir une opération remontée menée par JG, et non notre Président n'en a pas voulu. Il prend Lair qui doit préparer une saison avec un groupe qui voit ses joueurs partir un à un et surtout qui garde quelques .... Bref, Lair est dégagé et est remplacé par Didot qui n'a pas ses diplômes. Celui-ci est renouvelé, Gravelaine arrive comme DS et voilà une nouvelle saison qui commence. Deux matchs, un nul arraché hier après deux cagades danoises et ce dimanche on vire Didot et Bazdarevic arrive. Le point commun de tout ça ? Un Président qui est toujours en poste, des centaines de milliers d'euros perdus, voire des millions et un club qui fait pitié dans sa gestion sportive ces dernières années. Pourquoi avoir confirmé Didot en début de saison pour le virer en deux matchs ? 5 entraîneurs en deux ans, ça fait désordre non ? Heureusement que le club n'appartient à personne, n'est-ce pas messieurs les actionnaires !

    PS : titre prémonitoire lors du dernier article, Guingamp vraiment déboussolé ! Je ne sais pas pour vous mais moi tout ça Mecha grine...

    EAG : Enième Année Grillée ? Egos Amplifient Gaffes ? Quel bordel ! Je préfèrerai Enfin Année Gagnante !

     

    Lire la suite