Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 décembre 2005

Tempête de ..... soulagement !

Je ne sais qui remercier pour cette première victoire au Roudourou après ces 4 mois de disette.

  • En tout premier lieu le Père Noël, pour m'avoir livré mon premier cadeau bien avant le 25 décembre.
  • medium_p1010100.3.jpgMerci à Odin, Thor, Chac, Eole dieux appartenants à différentes mythologies qui ont permis de balayer et de laver, ce vendredi 2 décembre, le Roudourou de ses ondes négatives. J'avoue que lorsque Sikimic a déposé magistralement une superbe tête sur........... le poteau, j'ai bien cru que le coup de tabac passé sur notre région n'avait pas suffi à conjurer le mauvais sort !
  • medium_p1010068.3.jpgMerci au silence assourdissant qui règnait dans notre stade, le kop ayant fort logiquement indiqué "Faites comme si on était là". Ce qui fait que la partie avait une ambiance assez particulière, limite match à huis-clos, comme quoi l'animation du kop rouge et noir est bien nécessaire, sans elle, quelle tristesse ! Cela nous a au moins permis d'entendre les encouragements hurlés à pleins poumons par Debès, capitaine motivé d'une équipe dont ce n'est pas la première des qualités, tout du moins dans son ensemble !
  • medium_p1010049.3.jpgMerci aux joueurs qui ont montré, pour certains, un léger mieux, dans le jeu et la combattivité. Mentions particulières à Bridonneau, Pinto-Borges, Sikimic(pour son but !), Jouffre, Sitruk. Bravo aussi à Suarez pour ses deux buts qui devraient lui redonner confiance, il en a encore visiblement bien besoin ! Par contre, que dire des perfs de Gonzalez ? Damien, pense à transmettre un peu de ta combativité et de ta fougue à ce joueur qui ne parait pas surmotivé au contraire de toi ! Celà faisait plaisir à voir !! Te voir te battre ainsi, haranguer les supporters, nous ont rappelé que certains de nos joueurs défendent avec vigueur le maillot d'EAG.
  • Merci à Clermont qui n'a pas joué du match, si ce n'est en fin de première mi-temps où Guingamp n'est pas passé loin de la correctionnelle, à savoir de la remontée de 2à0 à 2-2. Heureusement notre portier a été une fois de plus impeccable ! Leur molosse d'avant centre : Titi Buengo, a bien failli profiter de l'étrange apathie de notre défense en fin de première période pour doubler la mise. A noter la combativité affichée par les 2 anciens Brando et Gourvennec.
  • Merci à la chance qui a été enfin au rendez-vous, comme en temoigne le dernier but d'EAG, inscrit par Suarez sur un contre favorable.
  • medium_p1010115.jpgMerci à Debès, capitaine exemplaire de volonté, de talent, de motivation? Ta joie à la fin du match faisait plaisir à voir !
Je vais quand même conclure en tempérant ma joie, réelle et intense, en vous disant que le spectacle proposé hier soir était bien fade, l'équipe de Clermont étant bien faible et la notre pas beaucoup meilleure. Heureusement que la victoire est là et finalement, c'est la seule chose qui compte et que l'on retiendra ! Je vous invite à aller voir l'album-photo du match. Ce serait sympa que vous laissiez un petit commentaire pour me dire ce que vous pensez du site, du match d'hier soir, des photos ...... En tout cas, ce 3 à 1, score de la soirée, c'est bon pour le moral !!

samedi, 03 décembre 2005

Tempête de joie !

medium_score_final.4.jpg

Non, vous ne rêvez pas ! EAG a gagné 3-1 au Roudourou !!

Un but de Sikimic et deux de ...................... Suarez !

Enfin une victoire !!!


mercredi, 30 novembre 2005

Cher Papa Noël

Voici ma commande pour le prochain noël. Je te remercie pour l'an dernier mais à mon avis tu as dû confondre ma lettre avec celle d'un autre : je t'avais commandé des joueurs de football pour aller en Ligue 1 et tu m'as livré des clowns qui ne font pas rire et qui vont, à ce train, aller en national. J'espère que tes lutins ne seront pas surbookés et qu'ils pourront lire ma commande pour le noël 2005. Je voudrais te rendre certains joueurs et que tu les offres à quelqu'un d'autre.

 

Premier cadeau : une victoire au Roudourou, j'en ai pas encore vue une cette année !

Deuxième cadeau : le mécanno ou légo "supermégaterrible avant-centre" qui manque marque une occasion sur trois ou quatre !

Troisième cadeau : quelques figurines gladiateurs indestructibles au moral d'acier, amoureux de leur arène et de leur armure (penser à leur donner un bon bol de sang de renne avant chaque combat).

Quatrième cadeau : une carte d'abonnement gratuite pour les matchs retour à tous ceux qui ont payé pour les matchs aller.

Cinquième cadeau : Confisquer les gros billets de Monopoly à mes clowns et remplacer leurs carosses rutilants par des sacs de pommes de terre !

Sixième cadeau : une tenue complète de magicien avec une baguette spéciale pour ralentir les joueurs adverses et accélérer les notres + poudre magique d'amour du club

Septième cadeau : un atelier de bricolage : Spécial dégonflage anti-melon ou kit-express de motivation

Huitième cadeau : une Barbie psychologue ou une poupée Cruella préparatrice mentale

Neuvième cadeau : Que les gens arrêtent de se moquer de moi en disant En Avant Guingamp !

Dixième cadeau : Des CD de Metallica, Rammstein, System of a Down, Machine Head pour remplacer ceux de Lorie, Britney Spears ou Mariah Carey que nos joueurs écoutent dans les vestiaires et ainsi transformer nos clowns danseurs en Hells Angels terrifiants !

Onzième et dernier cadeau : Ne pas changer ma maquette de stade mais me garder celle d'avant, avec mes joueurs favoris (tu sais ceux qui avaient des piles Duracell et à qui on ne pouvait pas enlever les maillots).

Je sais, j'ai commandé beaucoup de jouets mais je suis très triste et ai besoin de me divertir. J'ai été très sage, je suis allé à tous les matchs sauf ce soir !!! Gros bisous, je vais aller jouer avec mes anciens joueurs : Michel, Carnot, Le Roux .... Ils sont vieux mais c'est les plus vaillants que j'ai jamais eus, maman me les a rangés trop vite au grenier !

PS : Pour le noël 2007, je pré-commande un atlas de géographie car je ne sais situer ni Moulins, ni Raon L'étape, la tenue des joueurs de polo d'Ouzbékhistan ou le double-DVD des rencontres Laponie-Finlande de Curling !

Je te fais des gros bisous et attends ta visite avec impatience. je te laisserai une Dremmwel et un paquet de chips (EAG bien sur) sur la cheminée.

mercredi, 16 novembre 2005

Méforme expliquée ?

medium_robert.jpgP'tit extrait de questions adressées à Bertrand Robert. A la lecture de ces quelques réponses on comprend peut-être mieux sa méforme depuis le début de la saison. Malheureusement, comme beaucoup de jeunes footballeurs actuels, on veut tout et tout de suite. prenez exemple sur Drogba et Malouda ! Prouvez, travaillez et après partez vers de grands clubs. N'écoutez-pas vos agents. Même remarque pour le fait d'être remplaçant, la solution est de prouver à son coach qu'on a sa place, pas de vouloir quitter son club. Appréciable chez Bertrand Robert ? Sa franchise !

Si vous aviez un message à adresser aux supporters...
C'est dans ces moments difficiles qu'on a besoin d'eux...
Si vous deviez adresser un message à votre coach...
Alain Ravera passe à ce moment-là, Bertrand Robert l'interpelle et lui pose la question : Son coach lui dit de répondre : « Fais-moi jouer coach ! » Bertrand répète. Puis Alain Ravera d'ajouter : « Je peux lui transmettre un message, moi aussi · : Montre-moi que je peux te faire jouer : sois bon, marque des buts ! » (Ils sourient tous les deux).
Si vous deviez pousser un coup de gueule...
Ce qui m'énerve le plus en ce moment c'est d'être remplaçant.

Si vous deviez démentir une information à votre sujet...
C'est vrai qu'au début de la saison, je voulais partir. Le club me proposait une prolongation de contrat de trois ans. Je voulais rester. Mais leur proposition n'était pas acceptable. Je n'ai donc pas signé. Il me restera un an de contrat à la fin de la saison. Maintenant, je suis là. Mais c'est vrai que je me pose la question d'un départ si je ne joue plus.
Si vous aviez une revanche à prendre...
Ce serait de mieux jouer maintenant qu'au début de la saison. Mais cette histoire de prolongation de contrat qui ne s'est finalement pas faite, ça m'a fait gamberger. Je ne fais pas exprès de jouer moins bien pour partir.
Si vous aviez un regret...
Qu'Yvon Pouliquen soit parti. Je me sens mal à l'aise par rapport à son éviction.

Extrait du Ouest-France de ce mercredi

vendredi, 11 novembre 2005

Le Roudourouspète

Oui, il faut bien se l'avouer, certains d'entre vous ont trouvé ma lettre aux anciens bien sévère et nostalgique. Vous vous dites, tout fout le camp, même l'un des meilleurs publics de France. Je persiste et je signe, les supporters d'EAG ne sont pas devenus trop gâtés d'avoir connu sous les couleurs rouge et noir, des joueurs de la trempe de Malouda et Drogba, parmi les meilleurs européens. Ils sont tout simplement lassés de voir des joueurs annoncés comme bons venir se tourner les pouces à EAG, qui jouent sans envie sans passion, sans respect de leurs spectateurs. Je ne fais pas partie du kop mais je les félicite car leur soutien est tout de même exemplaire, pour preuve leurs encouragements durant une heure la semaine dernière, alors que leurs joueurs erraient sur le terrain à la recherche de ..... Je ne sais quoi d'ailleurs. Les pauvres auraient été traumatisés par la réaction de leur public ulcéré par la médiocrité sans nom de son équipe. Peut-être devraient-ils alors se remettre en question, sinon quitte à sauver les meubles, autant mettre carrément la réserve. Idée incongrue, dites-vous bien que la victoire de mardi dernier a été acquise par l'équipe de la seconde mi-temps, c'est à dire quasiment l'effectif de l'équipe de la CFA. Quant aux joueurs cités en haut, en plus de leur talent indéniable, ils avaient aussi la gnac, se battaient sur le terrain. Notre club s'est forgé une histoire en "mouillant le maillot", c'est la seule chose que demandent les spectateurs. Spectateurs qui, par ailleurs, paient relativement cher pour voir son équipe lui proposer un spectacle ahurissant de passivité. Nos multimillionnaires ne devraient pas l'oublier ! Quand à l'esprit club perdu, vous avez pu constater que la perte de ses valeurs est vraiment une évidence constatée par le Président lui-même ! Je vous propose donc d'étoffer mes propos par un extrait de l'entretien de Julien Bonny, leader du kop, nous ne nous connaissons pas mais nos analyses sont ma foi bien proches, je vous laisse juger !

Julien Bonny : « Nous sommes tristes » C'est par dépit que vous avez quitté le stade, vendredi, peu de temps après le second but de valenciennes ?Complètement. On en a marre de voir le même match tous les 15 jours depuis trois ans ! Au salaire que touchent les joueurs, ils doivent proposer du spectacle et satisfaire le public. On est loin du compte. Le spectacle qu'ils proposent est pitoyable. Vous en voulez aux joueurs, aux dirigeants... On en veut à certains joueurs qui ne viennent plus pour l'amour du maillot, de leur club et de leur public, mais pour ramasser du fric, c'est tout. Il reste Bridonneau,Milo (Sikimic), Debès et Sitruk qui ont encore la tête sur les épaules, mais pas plus... Quant aux dirigeants, ils se contrefoutent de leur public. Nous, on ne rapporte que 5 % au club. C'est sûr, c'est rien par rapport aux actionnaires. Aujourd'hui, c'est le business. Les joueurs ont perdu leurs vertus morales. C'est clair qu'il leur manque Coco Michel. Pour le moment, ils vont dans le mur. lire l'article entier (Ouest-France)

Autre témoignage : Fabrice Colleau, un ancien d'EAG

Fabrice, vous qui avez longtemps joué à Guingamp, comment jugez-vous la situation du club actuellement?
Cette situation me surprend beaucoup. Guingamp restera toujours le club de mon coeur, celui dans lequel j'ai débuté en tant que professionnel même si aujourd'hui, je suis Amiénois à 200%. La situation de Guingamp me préoccupe évidemment. Maintenant, j'ai certes quelques échos mais de là à analyser la situation, c'est vraiment difficile. Les joueurs sont évidemment concernés en premier et si sur le plan individuel, il y a de la qualité, collectivement, l'amalgame ne s'est pas fait. Je sais aussi qu'avec le public, çà ne va pas. Quand j'y jouais, il m'est arrivé de perdre des matches largement ce qui n'empêchait pas le public de nous supporter. Nous mouillions le maillot et on ne pouvait rien nous reprocher. lire l'article entier (site officiel d'Amiens)

dimanche, 06 novembre 2005

Lettre à coco, toune et christophe, vendredi tard dans la nuit

Chers Coco Michel, Stéphane Carnot et Christophe Le Roux. Je vous écris pour vous donner des nouvelles d'un club qui vous est cher, tout comme à moi et de nombreux supporters. Vous avez porté et défendu le maillot de ce club avec énergie et attachement. L'an dernier, peut-être pour avoir dit votre façon de penser de sa gestion d'équipe à Pouliquen vous avez été mis au placard car trop vieux et donc inutiles. Bien meilleurs étaient les jeunes pseudo vedettes appelés à vous remplacer. Ainsi Toune, tu es parti en cours de saison à Sannois Saint-Gratien en pleine saison. Toi Coco, capitaine emblématique, tu as stoppé ta carrière en fin de saison dernière. Quand à toi Christophe tu as rejoint ton cher Morbihan et tu joues en tête du championnat de national avec Vannes. Le club qui vous est cher a bien changé : il n'a plus aucune âme. Vous lui manquez beaucoup et je peux vous assurer que ce soir vous auriez pu jouer sans problème tous les trois dans l'équipe d'EAG. je pense que si vous aviez joué, vous auriez eu honte de voir votre équipe jouer comme elle l'a fait. Vous auriez sûrement été vexés d'entendre l'équipe d'EAG se faire huer de dépit par ses supporters même les plus irréductibles, ceux du kop. Vous auriez sûrement encouragé vos jeunes et moins jeunes équipiers pour qu'ils se battent sur le terrain, qu'ils jouent en courant, qu'ils ne se laissent pas bousculer, qu'ils accélèrent, qu'ils osent, qu'ils ne regardent pas leurs adversaires les dominer sans réaction. Vous auriez sûrement réagi par honneur pour votre maillot et par respect pour votre public ou alors parce que vous auriez été vexés de vous faire chambrer par votre public mis à bout par un non-match total. Vous feriez tout pour éviter qu'EN AVANT ne sombre en National, car malheureusement si cela continue c'est bien là qu'il va se retrouver. Le Roudourou n'est plus le stade mythique d'En Avant mais est redevenu un modeste ruisseau qui coule vers le néant. Les très anciens supporters qui suivent le club depuis des dizaines d'années en avaient les larmes aux yeux. Le kop s'est tout d'abord assis et a ensuite quitté ses gradins ce qui aurait eu pour effet de faire sourire des joueurs non retenus sur la feuille de match qui étaient en tribune. Voilà, je vous ai joint le nouveau logo du club en guise de timbre et vous laisse. je vais m'endormir en rêvant que vous allez revenir pour aider EAG à se sortir d'une situation sûrement prévisible tant les erreurs ont été nombreuses ces dernières années. Ne serait-ce que de ne pas vous avoir gardés, vous avez tant donné pour ce club et auriez pu encore le faire. Mais non on vous a remplacés par des joueurs dont le seul but est d'encaisser le chèque conséquent d'un salaire qu'ils devraient au moins mériter en défendant leurs couleurs, en se défonçant sur le terrain. La défaite est acceptable, le manque de résultat aussi mais il faut se battre, donner tout ce que l'on a ! Il n'y a plus aucun pilote dans l'avion d'EAG, plus aucun guide, plus aucun amour du maillot porté. Ce qui explique le chant du cygne entonné par le kop : Nous, on sera toujours là ! Edifiant non ?

Vous me trouvez sévère ? Lisez la revue de presse qui suit !!

lundi, 31 octobre 2005

P'tiote nalyse du match, 8ème match nul d'EAG à Reims : 0 à 0

Enième match nul, on ne perd pas mais on ne gagne pas, nous sommes donc toujours derniers.

Les optimistes diront que c'est mieux que rien.
Les pessimistes diront que des nuls ne suffiront pas à nous maintenir.
Les réalistes diront que cela fait un an et quelques mois que nous jouons pour ne pas perdre mais pas pour gagner.

A la différence de quelques armadas rencontrées au Roudourou : Sedan, Bastia, Chateauroux ...
Vous me direz, elles sont autrement équipées que nous en attaquants !
Attendre le mercato pour recruter un attaquant comme l'a annoncé M. Le Graët, certes...

En attendant les matchs et les points défilent .................................................

10 ème match sans victoire !

Souhaitons que cette série prenne fin vendredi avec la venue de Valenciennes au Roudourou. Plus qu'un souhait, c'est une nécessité ! Alors, Rouges et noirs costarmoricains, jouez, enfin, comme l'indique si bien votre maillot, en avant. Messieurs les joueurs, vous êtes venus pour monter, battez-vous pour vous sauver.

Allez EAg, tes supporters sont encore là, et tu as besoin d'eux !!!


mardi, 25 octobre 2005

EAG 0 Chateauroux 1

EAG recevait vendredi 21 octobre l'équipe de Chateauroux.

Notre club se présentait au Roudourou en position de relégable.

Debès

Bridonneau Ecker Martini Le Lan

Sikimic Shereni

Abriel Sitruk Robert

Suarez

Terne première mi-temps avec beaucoup de passes manquées et un manque de percussion flagrant.

A noter par ailleurs que nous avons eu quelques occasions ainsi que Chateauroux, équipe qui a montré une belle maîtrise notamment ses deux milieux Mansouri et Sidibé.

Un retour des vestiares plus convaincant qui voit, enfin, les joueurs mordre dans le ballon.

Belle occasion d'Abriel sur le poteau, but refusé à Sitruk.

Arrive la 93ème minute

Frappe de Suarez ..................................................... poteau !

Contre attaque....................................................... but de Trapasso.

Victoire de Chateauroux....

Certains de nos joueurs sont abattus tout comme le public du Roudourou.

Alors poisse ou logique ?

Nous sommes toujours,évidemment, derniers de la ligue 2.

Le constat est terrible : nous ne marquons toujours pas de but, malgré un mieux au niveau du jeu affiché en seconde mi-temps. Cruel manque d'animation offensive.

La motivation des joueurs est loin d'être uniforme ..........

Une rude tache attend Alain Ravéra et ses joueurs qui faute de jouer la montée, vont devoir se battre pour assurer le maintien d'EAG.

Peut-être sera-t-il fait appel à nos jeunes réservistes, premiers en CFA ?

RENDEZ-VOUS à venir : Mercredi en coupe de la ligue mercredi à LAVAL, Vendredi déplacement à Reims

Plus que jamais EAG a besoin de ses supporters !